Xvid

Xvid est une implémentation de MPEG-4, ce qui lui a valu par le passé quelques soucis. Les algorithmes de MPEG-4 sont brevetés et donc soumis au paiement de royalties. Les développeurs d’Xvid ne s’acquittant pas de ces droits, les versions antérieures à la 1.x ont alors été considérées comme illégales dans les pays couverts par les brevets. Depuis la version 1.x, il est distribué sans limitation géographique sous GNU GPL. Alors que Xvid est distribué en open source, son principal concurrent qu’est Divx est lui proposé en gratuiciel, la version de base n’autorisant pas de modifier les fichiers, ce contrairement à la déclinaison pro qui est payante.

Un codec gratuit et paramétrable

En supplément d’être gratuit, le codec Xvid est une référence en matière de compression des données. Ses puissants algorithmes permettent d’afficher des vidéos d’excellente qualité malgré une compression optimale. Un autre de ses atout réside dans la possibilité de paramétrer la qualité de reproduction en fonction de la puissance de son ordinateur. On peut par exemple limiter le nombre de passes lors du décodage, ce qui permet aux configurations peu puissantes d’afficher des vidéos de qualité acceptable. Attention toutefois, car s’il est possible d’afficher une vidéo fluide en réduisant sa qualité, un fichier originellement trop compressé ne pourra donner un résultat supérieur à ce qu’il contient.

Gain de temps et de place

La compression est un des points forts d’Xvid. Cet aspect est particulièrement intéressant lors des transferts par Internet et pour le stockage. Une compilation réunissant plusieurs films peut ainsi être stockée sur une clé USB ou un simple CD. Une fois encodé, un film peut voir son poids en octets divisé par 200 tout en conservant l’essentiel de ses qualités visuelles et sonores.

Compatibilité avec le MPEG-4

Xvid reposant sur la norme MPEG-4, un fichier multimédia compressé par ce codec est lisible par la majorité des lecteurs MPEG-4. Ce format évoluant en fonction des nouvelles technologies telles que la 3D, Xvid suit le mouvement en s’adaptant aux dernières techniques de codage vidéo et audio.

Si le décodage ne pose pas de grands soucis aux utilisateurs, l’encodage joue un grand rôle du fait de la multiplication des paramètres disponibles. Xvid n’étant pas un format multimédia à part entière, mais un codec intégrant des algorithmes de compression, il est tributaire de la source en devant respecter ses normes d’encodage et de décodage.

Xvid et les lecteurs matériels

Un fichier Xvid est compatible avec la plupart des lecteurs logiciels quel que soit le système d’exploitation. Il en est de même pour les lecteurs autonomes récents qui sont capables de lire des films gravés sur des DVD réinscriptibles ou des jeux fonctionnant sur PS3 ou Xbox.

Xvid vs Divx

Comment s’en sort Xvid face à son concurrent Divx ? Plutôt bien d’après de nombreux tests réalisés par des professionnels de l’industrie. Taux de compression supérieur, qualité d’image et meilleur contraste en faveur de Xvid, tels sont les résultats des divers comparatifs. Ajouté au fait qu’il est open source et gratuit, la balance penche nettement à son avantage, ce qui est confirmé par son large succès auprès du public.