DivX

L’informatisation de la consommation de produits culturels a été permise par la création de formats de fichiers permettant la compression des données des œuvres en question. Les exigences limitées des espaces de stockage, les échanges par internet, ainsi que la nomadisation du visionnage de films ont été accompagnés par le développement de standards d’encodage et de décodage – les codecs. Parmi ceux-ci, le DivX est une marque particulièrement connue, et même souvent utilisée comme générique pour désigner les films au format numérique.

Histoire du format DivX

Créé en 1999 dans le sud de la France par le Montpelliérain Jérôme Rota, le DivX, qui avait pour vocation d’être bientôt utilisé en tant que codec privilégié pour le piratage des films, est lui-même le fruit d’un piratage.

En effet, les premières versions du logiciel se basent sur une modification du codec du format ASF de Microsoft – lui-même basé sur le format MPEG-4. Après la version 3.11 du DivX, son créateur, répondant au pseudonyme de Gej, crée l’entreprise DivXNetworks, aujourd’hui DivX Incorporation. Il réalise ainsi la version 4 de son codec, entièrement réécrite afin de fuir d’éventuels soucis légaux avec Microsoft, et dépose un brevet pour le DivX.

Il s’agit donc d’un codec propriétaire, contrairement à une idée répandue : il s’agit d’un logiciel qui n’est ni libre, ni open source, à la différence de la version OpenDivX du codec, réalisée également par DivXNetworks en 2001.

Cette dernière initiative a été aujourd’hui abandonnée sous la pression du public suspectant DivXNetworks d’hypocrisie, ce qui a abouti à l’initiative Xvid.

Le Xvid est quant à lui un logiciel libre, aujourd’hui de plus en plus répandu, qui vit grâce au travail d’une communauté de codeurs indépendants qui continuent à développer le codec.

Le codec DivX est tout de même un freeware, c’est-à-dire qu’il est distribué gratuitement, mais reste un codec propriétaire.

Caractéristiques du DivX

Le DivX est ainsi un codec qui permet l’encapsulation dans un fichier AVI, ce qui rend possible la compression des données dans un tel format. La compression de fichiers vidéo avec le codec DivX est une compression avec perte (à la différence de la compression réalisée par un fichier ZIP, par exemple).

Comme tout codec, le DivX fonctionne en encodant et décodant les flux de données par le biais d’algorithmes. Ceux-ci sont paramétrables, et permettent de modifier la qualité à obtenir, et donc les pertes de taille et définition de l’image et du son à effectuer afin de réduire la taille du fichier de sortie.

Classiquement, un film fixé sur un DVD est encodé en MPEG-2, et sa taille y est d’entre 4 et 8 Go. Lorsqu’il est compressé en DivX, il est généralement réduit à 700 Mo (taille standard s’il en est, car correspondant à celle d’un CD enregistrable).

La perte de qualité est relativement faible, même si la plupart des cinéphiles lui préfèrent des codecs permettant un rapport entre compression et perte de qualité plus avantageux, quitte à avoir des fichiers plus importants.

Pour remédier à cette relative désertion, une nouvelle version du codec DivX a vu le jour, faisant qu’il existe en fait deux types de codecs DivX : le classique MPEG-4 Part 2, et le codec DivX Plus HD, H.264/MPEG-4 AVC, offrant des fichiers plus qualitatifs.